11juin 2018

Beijing Guoan - Shanghai SIPG

Hello,

J'ai pas mal de séries de photos qui s'accumulent depuis presque une année mais peu de temps pour m'en occuper d'où l'abandon de ce blog. Voilà déjà une petite série pour découvrir le football à la sauce chinoise histoire de vous partager mon expérience d'un match de coupe en Chine; opposant Beijing Guoan à Shanghai SIPG.

A noter aussi que l'arbitrage vidéo est utilisé et à d'ailleurs servi à confirmer un hors-jeu sur le premier but puis à donner un penalty. Je vais pas détailler le match même, vu que le résumé du match est dispo en ligne:


N'étant pas vraiment un passionné de foot chinois, je n'ai pas trop cherché à comprendre mais contrairement à la coupe en Suisse, il y a des phases préliminaires, de groupes etc. Si ça intéresse quelqu'un tout se trouve sur .

Tout d'abord malgré les 40'700 spectateurs annoncés, on n'a pas l'impression qu'il y a tant de cohue autour du stade. On m'a fait la remarque donc je précise quand même, 40'700 spectateurs pour une ville comme Beijing ce n'est pas grand chose mais il ne faut pas oublier que le trois-quart des habitants viennent d'autres provinces et donc ne soutiennent pas le club local. En tout cas quand j'étais à Genève j'allais pas voir Servette ^^ A l'entrée comme à la sortie la machine est très bien rodée (le stade est en plein centre ville). C'est plutôt bon enfant avec des vendeurs à la sauvette à gauche à droite. J'ai demandé aux amis avec qui j'étais qu'est-ce qui se passerait si je débarquais au milieu des supporters locaux avec un maillot des visiteurs. Il m'a dit que je pourrais m'attendre à des remarques, au pire quelques insultes, mais aucunement de violence physique. Et une fois arrivé à l'entrée même du stade on comprend pourquoi on voit pas tant de cagoulés.

- Premier contrôle: Le billet, bon ça c'est logique. Et c'est quand même pas donné, environ 30 chfs pour le match de coupe, quand on tient compte de la différence de salaire c'est autre chose que les prix de Tourbillon.
- Deuxième contrôle: Carte d'identité, à passer dans une machine vu qu'elles sont équipées d'une puce NFC (comme les passeports suisses). Dans mon cas avec le passeport j'ai dû aller vers le côté où c'est noté "Autres documents d'identité", j'ai pas vu quoi mais la personne a entré dans son ordi certaines infos.
- Troisième contrôle: Scan du sac avec passage dans le portique

Voilà après ces trois étapes on est dans le stade. Alors oui "état policier, totalitaire etc.." on peut dire ce qu'on veut, en tout cas l'opération a pris moins de temps que l'incroyable queue pour rentrer au gradin nord (alors qu'il y a quand même 4x plus de spectateurs).

Dans le stade pas d'alcool à la vente et on ne peut pas prendre ses propres boissons. C'est aussi censé être non fumeur mais bon ça en Chine c'est encore un peu utopique...

Étape suivante: nouveau contrôle du billet (à l'entrée de la tribune) avec encore un contrôle du sac et enfin dernière étape nouveau contrôle du billet quand on monte d'un étage. Avec tout ça bon courage pour faire rentrer des feux d'artifices. Surtout que niveau sanction c'est certainement plus dissuasif qu'en Suisse. Quand j'en ai discuté avec mes amis ils étaient assez d'accord sur le fait qu'ils préfèrent faire du bruit eux-même de vive voix que de devoir balancer des pétards et autres trucs dangereux, je cite "pour ça y'a le nouvel-an chinois, là on va voir un match de match de foot".

Et même si par hasard quelqu'un réussissait à faire rentrer un engin pyrotechnique bon courage car dans chacunes des zones des tribunes il y a au moins 2 policiers en uniforme au centre...

...et des stadiers chaque 5-6 rangées sur les deux côtés...

Dans la première rangée tout en bas il y a la police spéciale d'intervention qui était quand même dos au public pendant le match, sauf à la pause:

Et enfin dans chaque tribune, le mieux, les colonnes de grands-mères avec les petites bannières pour rappeler aux personnes "de ne pas avoir un comportement trop vulgaire" ^^

En soit les places sont numérotées mais à moins que quelqu'un vienne râler que l'on est assez à sa place tout le monde s'en fiche.

Alors est-ce que tout ce dispositif tue l'ambiance? C'est vrai qu'il y a un petit côté bordélique en moins et je suis rentré à la maison sans m'être pris de la bière dessus. Mais niveau ambiance c'était tout de même fort sympathique alors que l'endroit où nous étions correspond plus où moins à la tribune Est de Tourbillon; donc pas l'endroit le plus énergique. D'ailleurs les tribunes aussi sont organisées avec la tribune principale réservées aux abonnées; pas moyen d'avoir un billet juste pour un match:

Et aussi 3-4 espaces aussi attribués aux différents groupes de supporters (si j'ai bien compris à qui les billets sont donnés et ils les gèrent eux-même comme ils veulent).

La partie vide du stade pas besoin d'être un génie pour savoir que c'est l'espace qui entoure le secteur visiteur, y'a quand même des motivés pour venir depuis Shanghai:

On sent quand même que le football est un phénomène assez récent en Chine. Ça donne l'impression d'être plus un divertissement qu'une culture voir une passion. Mais il faudrait peut-être tenter d'aller dans une des zones réservées aux groupes pour ressentir une ambiance un peu plus survoltée. Sinon, je connaissais déjà la mélodie de deux des chants, saurez-vous en reconnaître une dans la vidéo la vidéo ?

Petites précisions:
- A 20 sec il s'agit d'un des espaces dédiés au groupe de supporters, les gars habillés en noir (mais sans la cagoule, ça doit pas être des vrais)
- A 40 sec, il y a un chant que tout le stade connaît: l'hymne nationale (qui est jouée avant chaque match, de coupe comme de ligue)

Numériquement Votre,

Sakat

aucun commentaire

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.sakatland.com/blog/index.php?trackback/5150