Comme le chantait Edith Piaf: le ciel bleu sur nous peut s'effrondrer. Certes, mais à Beijing ce n'est pas souvent que l'on risque grand chose à ce niveau. J'ai donc profité que le vent a enfin poussé un peu plus loin toutes ces cochonneries qui stagnaient depuis la fin de l'année pour faire un petit timelapse avec ma Xiaoyi. Le résultat est assez correct pour dire qu'il s'agit d'une caméra à 20 chfs:

J'ai aussi mis en ligne une sélection de photos prises durant 2016 en Chine ainsi qu'une autre prise en octobre au Japon, à découvrir ou redécouvrir par ici et .

Bonne journée,

Nico